La main

Campagne STOP PAUVRETE : Agir tous pour la dignité

Campagne mondiale de mobilisation pour le refus de la misère, les Droits de l’Homme et la paix

à l’occasion

  • des 100 ans de la naissance de Joseph Wresinski, fondateur du Mouvement ATD Quart Monde, dont la vie était marquée par l'extrême pauvreté

  • des 60 ans du Mouvement ATD Quart Monde

  • des 30 ans de la 1ère Journée Mondiale du Refus de la Misère, reconnue officiellement par l'ONU comme «Journée Internationale pour l'Elimination de la Pauvreté » en 1992.

Lancée en février 2017 avec l’ « Appel à l’Action », cette campagne a permis, à travers le monde, des belles rencontres, des événements souvent exceptionnelles, des prises de paroles fortes et de nombreuses occasions de solidarité.

Au Luxembourg, depuis le 12 février, nous avons aussi pu vivre de tels moments d’union et de partage.

Maison Culturelle Quart Monde

Maison Culturelle Quart Monde

Carrefour entre l’expérience de vie des familles très pauvres et celle de tous ceux qui refusent la pauvreté et l’exclusion sociale, la Maison Culturelle Quart Monde est un vrai lieu de rencontre, d'action, de formation et de documentation.

"Ici chacun a sa place. Parce que nous sommes ensemble, nous sommes forts. Nous nous engageons pour une vie meilleure, avec les mêmes possibilités  pour chacun. Je me sens en sécurité, c'est comme une famille... ."

17 octobre, Journée Mondiale du Refus de la misère

17 octobre, Journée Mondiale du Refus de la Misère

Initiée en 1987 par Joseph Wresinski, fondateur du Mouvement ATD Quart Monde, la Journée Mondiale du Refus de la Misère cherche à être l'amplificateur du combat quotidien contre la misère. En faisant entendre le combat de ceux qui agissent déjà contre la misère, cette journée encourage d’autres à s’engager. 

« Nous voudrions que personne ne soit oublié. Chacun doit être reconnu pour  trouver sa place dans  la societé.» 

Accès à la culture

Droit et accès à la culture

Participer et être acteur de  culture permet à chaque citoyen de comprendre ce qui se passe autour de lui, de prendre conscience de ses droits et ses devoirs, de se relier à d’autres, de prendre part activement à la construction de la société de demain en partageant son savoir et son expérience de vie avec les autres…. La culture encourage la rencontre et l’échange, elle favorise le dialogue. 

 « Lors des travaux nous nous écoutons délibérément sur ce que la vie apporte avec ses hauteurs et ses profondeurs, ses joies et ses souffrances, ses peines. Je peux mettre en valeur mes capacités. »

Les tables de la solidarité
Cette « Table de la Solidarité » rend public la volonté et l’aspiration des personnes en précarité de participer à la vie sociale, culturelle, et politique de leurs pays et de vivre la solidarité entre les personnes de tous milieux.

La table de la Solidarité

« Nous voulons laisser une trace commune qui témoigne et transmette notre désir de solidarité. Cette table est un symbole de rencontre, de communication et de partage. Elle est un appel : chacun, même le plus pauvre, peut apporter son expérience, sa force et son savoir. On a besoin les uns des autres »