Journée Mondiale du Refus de la Misère

17.10

« Agir ensemble pour donner aux enfants, à leurs familles et à la société les  moyens de mettre fin à la pauvreté »…

Tel était le thème de la Journée Mondiale du Refus de la Misère qui fut célébrée cette année en présence de nombreuses personnalités et de sympathisants, dans le cadre du 30ème anniversaire de la Convention des Droits de l’Enfant.

Après une brève introduction de Mme Joëlle Christen, Présidente du Mouvement ATD Quart Monde Luxembourg, Mme Andrée Birnbaum, Vice-présidente de l’Ombudscomité fir d’Rechter vum Kand a pris la parole et a mis en évidence le travail de l’ORK.

L’ORK a plusieurs missions :

  • Faire connaître les droits de l’enfant
  • Veiller à ce que les droits de l'enfant soient mis en œuvre et respectés
  • S’occuper des cas individuels dans lesquels les droits des enfants ne sont pas appliqués ou lorsqu'il y a un sentiment que l'intérêt supérieur de l’enfant n'est pas suffisamment pris en compte
  • Informer et conseiller
  • Assurer la médiation entre deux parties
  • faire des recommandations au gouvernement

Une fois par an, généralement pendant la Journée des Droits de l’Enfant le 20 novembre, le rapport officiel de l'ORK est présenté. S’ensuivent ensuite toute une série de réunions politiques dans la Chambre et dans les Ministères pour discuter du rapport.

Les principales raisons des consultations chez l’ORK étaient les suivantes:

  • Les divorces et les séparations : les enfants sont souvent dans une position très difficile.
  • Les problèmes rencontrés à l'école ou dans le monde de l'éducation par les enfants à besoins spécifiques : Comment les intégrer au mieux à leur école ? Qu’est-ce qui est bien et important pour les enfants ? Il est primordial d'associer les parents. Ils ne se sentent souvent pas suffisamment impliqués.
  • Les enfants issus de l'immigration: il existe un certain nombre d'enfants qui n'ont pas de carte d'identité et qui n'ont pas les mêmes droits que les autres enfants. Souvent ils doivent retourner dans leur pays pour se voir délivrer un passeport, mais cela n’est souvent pas possible à cause des conflits ou d’autres dangers. Il faut donc regarder au cas par cas ce qui peut être fait et la coopération avec tout un éventail de ministères est très importante.
  • Dans notre pays aussi il y a des enfants victimes de violence, des enfants qui doivent vivre avec un minimum et qui ne disposent pas d'un logement adéquat…Même si nous vivons dans un pays où les droits des enfants ont déjà considérablement progressé par rapport à d'autres pays, il reste encore beaucoup de travail à faire pour l’ORK et toutes les autres associations et ministères qui s'occupent des droits des enfants.

Le discours de Mme Birnbaum fut suivi par les témoignages des enfants et des parents.

Témoignage d’Israël - 11 ans

« Les enfants ont besoin de nourriture et d'une bonne éducation. Ils ont également besoin de bon matériel scolaire. Ils ont besoin de parents qui s'occupent d'eux. »

Extrait du témoignage des parents :

« Nos chers enfants, nous sommes fiers de vous.

Nous vous souhaitons d’être en bonne santé, d’avoir de quoi vous nourrir et vous vêtir, de recevoir une bonne éducation scolaire et d’être respectés et aimés, que vous soyez riches ou pauvres, blancs ou noirs, handicapés ou en bonne santé. Nous vous souhaitons d’être bien intégrés dans vos écoles, afin que vous ayez de meilleures chances pour réussir……. ».

Suite des témoignages : Voir livret ci-dessous

La présentation et les témoignages des jeunes ont également plu à l’assistance.

Les jeunes dévoilèrent  "Le mur des Graffitis", qui fut présenté la première fois lors de la parade des enfants en juin dernier. Ce mur symbolise la pauvreté, l'exclusion, le manque de contacts et l'obstacle à la participation sociale des personnes en précarité. Le mur fut démonté et reconstruit en un escalier, qui présente le développement d'un arbre comprenant des valeurs alternatives enracinées, comme l'égalité des chances, la dignité, la solidarité et l'égalité.

Témoignage des jeunes :

Tamara: "In meinen Bildern habe ich Obdachlosigkeit und Abhängigkeit gezeichnet, es ist für mich wichtig ein normales, geordnetes Leben zu führen, eine Arbeit, eine Unterkunft und Arbeit zu haben und ein Teil der Gesellschaft zu sein…."

Suite des témoignages : Voir livret ci-dessous

Les interludes musicaux de la chorale « Home Sweet Home » et la chorale infantile « Heemelsdéiercher » du Limpertsberg ont égayé la soirée. Les nombreux enfants présents ont créé une ambiance joyeuse et conviviale.

Pour clôturer ce moment festif, tous les enfants ont déposé un photophore autour de la photo de Joseph Wresinski, fondateur du Mouvement ATD Quart Monde. Une minute de silence fut observée en mémoire des personnes absentes ou disparues.

 

LIVRET

 

 

Allocution de Mme Andrée Birnbaum, Vice-Présidente de l'ORK

Allocution de Mme Andrée Birnbaum, Vice-Présidente de l'ORK 

Témoignage des parents

Témoignage des parents

Témoignage des enfants

Témoignage des enfants

Le groupe des jeunes

Le groupe des jeunes

l'Assemblée

l'Assemblée et la chorale

Mme Corinne Cahen
  • M. Mars Di Bartolomeo, Député
  • Mme Corinne Cahen, Ministre de la Famille et de l’Intégration
  • Mme Andrée Birnbaum, Vice-Présidente de l'ORK
  • Mme Joëlle Christen, Présidente de ATD Quart Monde Luxembourg