Actualités

  • 17 octobre - Journée Mondiale du Refus de la Misère

    Une étude ATD Quart Monde pour sensibiliser la politique et la société

    Le 17 octobre 2020 commençait par une cérémonie autour de la TABLE DE LA SOLIDARITÉ dans la cour du CCRNeimënster. Cette journée donne l'occasion d'honorer toutes les personnes dans leur combat quotidien contre la misère.

    La présidente d'ATD Quart Monde Luxembourg rappelait dans son discours le sens de cette journée, dont l'origine remonte à Paris en 1987 et reconnue par l'ONU comme Journée internationale depuis 1992.

    Madame Corinne Cahen, Ministre de la Famille, ainsi que Monsieur Maurice Bauer, Echevin social de la Ville de Luxembourg et Madame Nadine Erpelding, représentante du Ministère de la Culture, ont assisté à la cérémonie. La chorale HOME SWEET HOME veillait comme d'habitude à l'encadrement musical....

  • "Haus vun der Natur" à Kockelscheuer

    2000 m2 pour notre alimentation - Projet pour le soutien d'une culture agraire et alimentaire durable

    Le programme débutait avec la visite du champ aménagé afin d'instaurer le projet 2000m2 à Luxembourg. Les explications des collaborateurs de Natur&Emwelt suscitaient un grand intérêt auprès des participants et plusieurs questions ont été évoquées....

  • Réflexions et créativité

    « Ma fille était à mes côtés.»  Lucie, militante

    « La paperasse est un autre monde pour moi, je n’y connais rien. Je pouvais compter sur elle pour les questions administratives, elle a évité que j’ai eu des problèmes, elle m’a accompagné partout. Petit à petit ma situation s’est réglée. Je n’avais pas de ressources...

  • Réflexions et créativité

    « Mon cœur battait très fort dans ma poitrineSandra, jeune maman

    « J’ai la sensation que je perds mon temps loin de ma fille, que je ne vis pas. Après deux mois de confinement, j’ai pu enfin revoir ma fille Selina, comme d’habitude avec mon assistante sociale et la maman d’accueil ...

  • Réflexion et créativité

    Après le confinement Astrid, Katarina et Patricia (militantes) ont écrit leurs expériences.

     « Je me suis fait aussi beaucoup de soucis.

    Durant la période toute la famille est restée à la maison. Seulement Jérôme est allé travailler avec des temps de pause et de congé.

    Mon mari a profité de refaire la chambre de notre fille Jessica, elle lui a donné un grand coup de main. Nous avions à la maison du matériel de récupe et nous avons seulement dû l'adapter. Mon mari est un bon bricoleur. La chambre est bientôt terminée, enfin elle aura sa chambre.

    Moi, j’aime jardiner, je me suis donné à fond...

  • Information importante

    Nous nous réjouissons qu'après de longues semaines du confinement nous pourrons de nouveau peu à peu travailler ensemble comme d'habitude.

    Nous envisageons maintenant des réunions en petit groupe et en été d'intéressantes visites culturelles et des sorties dans la nature.

    Tout cela se fait par inscription et dans le respect des mesures de santé actuelles.

    D'autres informations vont suivre les semaines prochaines par nos voies habituelles et dans notre secrétariat au no 43 53 24.

    Nous nous réjouissons de vous revoir !

     

  • Réflexions et créativité

    « Tout était autre qu'auparavant, mais aussi pareil pour tout le monde.

    Le virus et toute la situation me faisaient peur. Nous devions nous enfermer chez nous, volontairement.Comme le faisaient les autres gens, moi aussi je les évitais quand nous nous croisions, pour ne pas les contaminer, pour ne pas être contaminée. Je prenais garde de faire attention et d'être prudente...

    Pierrette, Militante

  • Réflexions et créativité

    Pour Henriette, militante, il était important pendant la pandémie de continuer à créer pour penser à rien :

    « J’ai besoin de faire quelque chose de mes mains. Et faire des bijoux me fait plaisir et me détend. Créer de beaux bijoux pour ensuite les offrir aux personnes que j’aime me procure de la joie et j’en suis fière...

  • Réflexions et créativité

    « J’habite seule. Je suis en fauteuil roulant mais je peux me déplacer, ne serait-ce pour aller faire quelques courses, ou prendre un peu l’air au soleil devant mon appartement, en regardant passer les habitants de mon quartier... 

    Simone, militante

    « Le passé empoisonné devient l’élixir du présent et du futur, à force de courage, de témérité et d’engagement. En un seul mot, la foi et l’amitié...

    Philippe, militant